Location > Le point sur > La Colocation
Vos Démarches
Colocation : mode d'emploi
La colocation est souvent un système qui séduit les étudiants à la recherche d’un logement. Au-delà de son aspect convivial, elle permet surtout de mutualiser les moyens pour régler le montant du loyer. 

Quelques règles de base semblent tout de même devoir être suivies pour éviter de désagréables surprises ...
 Le bail
Le point le plus important sera la rédaction du bail : le bail est alors établi entre le propriétaire d'une part et chacun des colocataires d'autre part (tous les noms doivent être mentionnés). Tous doivent signer le bail.
L'idéal est que chaque colocataire signe le bail et présente une caution solidaire s'engageant à répondre de ses obligations propres (paiement de sa quote-part de loyer et charges, réparations locatives…).
Au niveau de l’ ALS et de l’APL, ne peuvent être colocataires que deux personnes de même sexe. Sinon les deux personnes sont considérées comme vivant en couple.

 L'abonnement EDF-GDF
Nous vous conseillons de faire établir le contrat aux noms de tous les titulaires du bail. Cela peut être utile si vous avez besoin de produire un justificatif de domicile. Les factures seront globales mais vous pourrez faire le partage.

 L'abonnement téléphonique
Le moyen le plus sûr d'éviter tout contentieux avec vos amis est de faire installer une ligne individuelle pour chacun. Sinon, optez pour la facturation détaillée. Pensez également au service "Top Message" (gratuit), un répondeur sophistiqué se divisant en 4 boîtes vocales distinctes afin que chacun puisse gérer et écouter ses messages.

 L'assurance habitation
Certains contrats prévoient la couverture du co-occupant, renseignez-vous auprès de la compagnie d'assurance. Quoi qu'il en soit, au delà de deux colocataires, l'idéal est de souscrire un contrat d'assurance multirisques habitation par occupant. La responsabilité civile de chacun sera ainsi couverte sans risque de recherche de responsabilité tant à titre personnel que du fait de l'occupation (dommage au logement) ou encore vis-à-vis des tiers (dommages causés aux voisins). Par ailleurs, la notion de "capital mobilier" sera à la fois réduite et individualisée.